FACE AUX DÉFIS PRÉSENTS ET FUTURS !

Fidèle à notre engagement, chaque année, au mois de juin, nous vous avons donné rendezvous pour un Conseil Municipal Spécial au cours duquel nous exposions nos actions et nos projets.

A cette occasion, la parole était donnée à chaque administré. Le principe du débat est très important et préside dans toutes nos rencontres avec la population comme les réunions de quartiers et les réunions de projets. En effet, il permet à l’équipe municipale d’évaluer son action et d’effectuer les réajustements nécessaires.

Notre rôle d’élus est de faire face à la réalité, de plus en plus difficile pour de nombreux concitoyens, tout en garantissant le meilleur à l’ensemble des PetitBourgeois. C’est en ce sens que notre feuille de route a été suivie pendant 05 ans. L’effort collectif a permis à notre ville, PETITBOURG de se positionner comme un territoire qui se développe, qui progresse et qui bouge !

Cette image nous la devons à notre constance et à notre transparence dans la gestion et l’administration de la Collectivité, à notre attention à répondre aux exigences du quotidien de notre population et à notre détermination à construire une ville dynamique pour les générations futures.

Bonne lecture !

Votre Maire, Guy LOSBAR

GÉRER

ADMINISTRER

avec efficacité !

5 ANS DE GESTION FINANCIÈRE RIGOUREUSE, RESPONSABLE ET VOLONTARISTE

Ambition, proximité et rigueur sont les maîtres mots de la stratégie financière de la commune pour l’année 2013. Après plusieurs années de rigueur de gestion, l’équation « baisse des dépenses de fonctionnement et amélioration des recettes de fonctionnement » est naturellement de plus en plus difficile à résoudre, au vu des attentes croissantes des habitants quant à la qualité et à la quantité de services offerts par la collectivité.

La stratégie 2013 vise donc l’ensemble des lignes des dépenses. S’agissant des recettes de fonctionnement, la Ville dispose de très peu de marges de manœuvre. Ayant fait le choix de la stabilité des taux fiscaux, elle doit s’en remettre à l’élargissement des bases et aux dotations et concours de l’Etat dont la tendance est à la baisse.

Les mêmes principes de gestion que ceux retenus depuis 2008, président aux choix de l’équipe municipale à savoir : la stabilité des taux des trois impôts communaux, le dégagement d’un autofinancement garantissant une dynamique vertueuse de l’épargne et du financement des dépenses d’équipement, la gestion de la dette et le respect du plan pluriannuel d’investissements.

IMPÔTS : DES TAUX FIXES DEPUIS 05 ANS !

La Ville mène une politique volontariste en matière de fiscalité. Citée en exemple en la matière, il s’agit pour l’équipe municipale de faire prévaloir le principe de justice fiscale pour tous les contribuables PetitBourgeois. A ce titre, les taux des impôts locaux (la taxe foncière sur les propriétés bâties et la taxe foncière sur les propriétés non bâties) n’ont pas augmenté.

Conformément au partenariat avec la Direction des Finances Publiques, l’opération d’élargissement des bases par la prise en charge de toutes les constructions non répertoriées à ce jour, se poursuit.

Depuis le début de l’opération, 706 déclarations ont été transmises au Trésor Public. En 2010, malgré le gel des taux et grâce à cette opération, on observait 15% d’augmentation au niveau des recettes fiscales. A ce jour, 463 ont fait l’objet d’une prise en charge par l’Administration des Impôts et 243 constructions sont en attente. Afin d’accélérer l’instruction des dossiers, un agent de la Ville a été mis à disposition des services fiscaux.

UNE ADMINISTRATION MIEUX ORGANISÉE ET PLUS MODERNE

« Dans la vie, il n’y a pas de solutions. Il y a des forces en marche : il faut les créer et les solutions suivent », SaintExupéry.

Cette citation pourrait résumer l’architecture actuelle de la Ville de PetitBourg, qui s’articule autour d’un nouvel organigramme depuis le 02 janvier 2013.

Cette nouvelle organisation pensée sur la base d’une logique de pôles, répond aux exigences de l’équipe municipale qui prône la rigueur, l’engagement et la qualité de service. Aujourd’hui, les quelque 500

UNE GESTION POLITIQUE…

Démocratie locale : transparence, interactivité et dynamisme !

RÉPONDRE

aux

EXIGENCES

du quotidien !

ETRE SOLIDAIRE ET ACCOMPAGNER TOUS LES PETITBOURGEOIS

La solidarité, une valeur qui se perd dans la société actuelle. C’est pour cela que la Ville de PetitBourg œuvre au quotidien afin de garantir l’équité entre tous ses administrés. Illustrations en 4 chiffres :

C’est le montant annuel moyen des aides sociales accordées par le Centre Communal d’Action Sociale à des ménages en situation de précarité, pour l’amélioration de l’habitat, pour faire face à une difficulté passagère pour le paiement de factures d’eau, d’électricité, des loyers impayés, frais de restauration scolaire, aide alimentaire etc.

repas sont distribués par notre service social.

C’est le nombre de bacheliers, mères de famille et jeunes bénéficiaires des cours de soutien scolaire inscrits dans l’un des dispositifs mis en place par le CCAS.

enfants issus de familles défavorisées, participent à l’arbre de Noël de la Ville.

LA FAMILLE COMME SOCLE D’UNE SOCIÉTÉ MEILLEURE

La famille devient de plus en plus un enjeu central de cohésion sociale. La crise, le chômage, la violence mettent à mal la cellule familiale d’où l’engagement pris par la Municipalité pour sa consolidation. En collaboration avec la Caisse d’Allocations Familiales, le CCAS a permis à 25 familles nécessiteuses de participer à des activités nautiques et à du bivouac équitation. On peut également citer la participation de la Ville au TELETHON. En 2012, une marche de solidarité avait été organisée avec l’association TANBOU RANDO et a réuni 50 participants. L’action en faveur des familles va s’étoffer par la diversification de l’offre de prêt au titre du micro crédit personnel, la mise en place des ateliers de gestion du budget, la création d’une épicerie sociale et de l’école de la famille entre autres.

RÉPONDRE AVEC EFFICACITÉ AU BESOIN DE SE LOGER.

Logement social, amélioration de l’habitat, traitement de litiges concernant les logements privés (voisinage, indivision, voirie, ..), accession à la propriété, relogement d’urgence (suite à des sinistres, notamment) : les attentes des PetitBourgeois en matière de logement sont nombreuses.

Chaque année, en moyenne, près de 200 personnes sont reçues en permanence et orientées vers la solution la plus adaptée à leur situation personnelle et sociale. A ce titre, la Ville a développé un fort partenariat avec la Caisse d’Allocations Familiales et l’ADIE, pour l’accompagnement des demandeurs dont les dossiers présentent un taux d’effort trop important pour espérer obtenir un avis favorable via le circuit classique des demandes de logement. Pour ceux réunissant toutes les conditions, le taux de réussite en matière d’attribution de logements est satisfaisant. En moyenne, chaque année, sur 100 dossiers soutenus par la Ville, 30 ont trouvé une issue favorable.

LE RÉSEAU D'ACCOMPAGNEMENT SANITAIRE ET SOCIAL : Le nouveau dispositif communal pour une meilleure prise en charge à la préca

A PetitBourg, le nombre de signalements effectués par des professionnels du secteur sanitaire et socia (assistantes sociales, infirmières, médecins etc.) ou par des tierces personnes s'est accru. En 5 ans, ils ont doublé. En moyenne, 2 signalements par mois sont enregistrés par le CCAS, soit une trentaine de cas par an dont la complexité des situations est diverse et variée. Face à ces différentes situations de détresse et conformément au schéma départemental de l’autonomie en faveur des personnes âgées et des personnes handicapées, la ville de PetitBourg, au travers de son centre communal d'action sociale, a décidé d'agir en collaboration avec l’ensemble des professionnels afin de lutter contre cette précarité. En mars dernier, une charte pour la mise en place du Réseau d’accompagnement sanitaire et social a été signée avec le Conseil Général, la Caisse Générale de Sécurité Sociale et des professionnels afin d'améliorer la prise en charge de ces personnes isolées, souvent en situation de précarité.

TOUJOURS PLUS PROCHE DE NOS AÎNÉS

Diverses actions en faveur des seniors ponctuent l’actualité sociale de PetitBourg : village santé, journée détente, cours d’informatique et d’anglais, repas de noël, réunions d’information et de sensibilisation sur des thèmes de société comme celles organisées dans le cadre du programme JAFA – jardins créoles en 2012, etc. Des services spécifiques leur sont également offerts ou le seront bientôt. Des efforts sont faits pour mettre en conformité les bâtiments communaux afin de faciliter l’accès des personnes handicapées et à mobilité réduite. La même logique précède aux aménagements routiers, comme la construction des trottoirs de la rue

L’ÉDUCATION ET L’ÉPANOUISSEMENT DE NOTRE JEUNESSE : Une mission de chaque instant

Comme toutes les collectivités, la Ville de PetitBourg est confrontée aux problèmes actuels de notre Jeunesse. Déficit de places d’accueils pour les petits, difficultés liés au manque d’équipements des établissements scolaires et problèmes liées à l’oisiveté sont trois équations qu’elle s’emploie à résoudre quotidiennement. En ce sens, elle a élaboré un véritable plan d’urgence pour la Jeunesse fixant la prise en charge de nos enfants comme une priorité absolue.

La Ville de PetitBourg n’a jamais fait figure d’exemple en matière de petite enfance. Mais les choses tendent à changer. Plusieurs initiatives de la collectivité sont menées en partenariat avec les professionnels du secteur afin de le structurer. En interne, une équipe de techniciens formés et spécialisés met en œuvre les projets.

En 2012, afin de développer ce secteur, la Municipalité a signé le contrat Enfance et Jeunesse (CEJ) avec la Caisse d’Allocations Familiales (CAF). Ce contrat permet à la CAF de cofinancer l’ensemble des activités nouvelles mise en place en faveur de la Petite Enfance et de l’enfance (ouverture de places de crèches, accueils de loisirs, activités périscolaires, formations BAFA / BAFD…). Dans ce cadre, la création d’un Centre Multi Accueil Petite Enfance réunissant le Relais Assistantes Maternelles, un lieu d’accueil Enfants – Parents et une ludothèque, est programmée.

Parmi les actions réussies, on citera la mise en place de la crèche associative LES POUSSINS DE MIMI, qui a bénéficié d’un fort accompagnement. Combinant garde et haltegarderie, ce projet a permis de répondre à l’attente de nombre de parents. La création d’une deuxième structure est en prévision. Dans le registre de l’accueil, la Ville travaille aussi avec une autre association AGIL pour l’implantation de Maisons d’Assistants Maternelles sur tout le territoire.

La collectivité a créé un service dédié aux loisirs. Il a la charge de la gestion des associations de la pause méridienne, de l’organisation et de la gestion de d’Accueils de loisirs (anciens CLSH) les mercredis et pendant les vacances scolaires.

Dans chaque école de PetitBourg, une association assure la gestion de la pause méridienne. Outre le temps du repas, cellesci proposent un temps d’animation aux élèves. Ce projet a été mis en place en mars

2012. L’objectif final est de parvenir à une collaboration étroite entre les équipes pédagogiques et les équipes d’animation du péri scolaire afin d’améliorer encore la prestation. Le budget s’élève à 342 133, 46 €.

Depuis plus d’un an maintenant, la Ville propose des accueils de loisirs les mercredis et pendant les vacances scolaires (Toussaint, Noël et Pâques). Les programmes sont élaborés en fonction de plusieurs critères (calendrier, sorties pédagogiques…) et sous un thème générique donnant lieu à des projets, permettant de développer la fibre citoyenne des toutpetits.Les enfants,encadrés par une équipe d’animateurs qualifiés, découvrent également lors de visites les différents sites de PetitBourg et de la Guadeloupe.

L’opération « 1 2 3 Sports, Loisirs & Cours de soutien scolaire » se déroule chaque année, au mois de juillet. Elle permet à 200 jeunes (âgés de 6 à 15 ans) ne partant pas en vacances, de bénéficier de temps de loisirs organisés, riches et en toute sécurité. Le programme est établi de telle sorte que les enfants fassent du sport, des activités ludiques, des sorties, des cours de soutien…

Les accueils de loisirs et l’opération « 1, 2 3 sports, loisirs et cours de soutien scolaire », deux dispositifs plébiscités !

Accueils de Loisirs (année de référence : 2012) Nombre de jours Nombre d’enfants bénéficiaires
MERCREDI 10 100
PÂQUES 8 60
TOUSSAINT 8 48
NOËL 8 30
Accueil de loisirs pour les enfants de moins de 6 ans (période de référence : juillet 2012)
Nombre de jours 21
Nombre d’enfants bénéficiaires 70
Nombre d’animateurs 11
Nombre d’activités proposées 20
Type d’activités proposées Lecture et conte, Musique, Jeux et jouets éducatifs, Dinette. Arts visuels, Danse, Expression corporelle et individuelle, Jeux de plein air, baignade, parcours motricité, jeux de piste
Coût global de l’opération 40 000 €
Opération « 1 2 3 sports, loisirs et cours de soutien scolaire » (période de référence : juillet 2012)
Nombre d’enfants bénéficiaires 200
Nombre d’animateurs 22
Nombre d’activités proposées 30
Activités proposées Cinéma / Zumba / Hip-Hop / Gwo-ka / Danse / Jeux / Audiovisuel et Arts visuels Judo / Taekwondo / Volley-ball / Escrime / Basket / Ping-pong / Badminton Prévention / Multimédia / Athlétisme / Tennis / Capoeira / Football / Kayak Beach volley / Voile traditionnelle Extérieur : Plongée / Equitation / Randonnée -VTT
Coût global de l’opération 60 000 €

CONSEIL MUNICIPAL SPECIAL I JUIN 2013

En matière d’enseignement et d’éducation, des avancées notables et des projets sont à souligner. Avec un investissement de 71 499,36 euros en achats de mobiliers et de manuels scolaires (pour la rentrée 2012/2013), montant qui augmente année après année, la Ville s’emploie à donner à toutes les écoles les moyens pédagogiques et matériels nécessaires afin de leur permettent d’assurer un enseignement de qualité.

Le service « Urgence Ecoles » a été mis en place en 2012, afin de réaliser avec plus de rapidité et d’efficacité les travaux dans les écoles. Nos agents répondent ainsi aux tracas du quotidien et améliorent le confort des professeurs, des chefs d’établissement et des élèves.

Par ailleurs, la Ville accompagne les écoles dans leurs actions pédagogiques : activités natation en piscine, sorties pédagogiques et USEP etc. Elle propose également des projets visant à améliorer les connaissances des élèves notamment dans le domaine du sport. Dans cette optique, des sorties et rencontres ont été mises en œuvre autour de grands événements tels que la KARUJET, le Tournoi Open International de Judo,...

LES PROJETS QUI CONCERNENT NOS ENFANTS…

Après la livraison de l’extension de l’école de Daubin, c’est au tour de la construction de l’école de Montebello.

Elle sera achevée en 2013. Coût de l’opération : 2 728 494 € HT.

Attendu de longue date, le réfectoire du collège sort de terre. Selon les estimations du Conseil Général, il sera en service en janvier 2014.

LA VILLE GARANTIT L’AVENIR !

En misant sur l’insertion des jeunes, la Ville crée les conditions de l’emploi sur le territoire de PetitBourg. En 5 ans, ce sont de véritables perspectives d’avenir qui se sont construites. En 2012, dans le cadre de l’Année de la Jeunesse, plus de 600 jeunes de PETITBOURG ont bénéficié d’un dispositif ou d’une action de la Mairie ou de la Communauté d’Agglomération du Nord BasseTerre : emplois vacances, contrats de professionnalisation, stages, opération permis jeunes citoyens, chantiers d’insertion, aides pour les bacheliers ou étudiants etc.

La politique d’insertion de la Ville s’appuie sur des fondements solides. En 2011, avec la mise en place de la Maison de la Jeunesse et de la Cohésion Sociale, l’accent est mis sur la formation et l’orientation des jeunes.

Le but de la MJCS est d’optimiser les conditions d’accompagnement de tous les usagers. En ce sens, une convention de partenariat pour la mise en place d’un point relais de la Mission Locale a été signée. Désormais, la Mission Locale accueille les jeunes éligibles au sein même de la MJCS. A l’horizon 2014, l’objectif est d’atteindre 600 à 700 jeunes accompagnés dans leur parcours d’insertion.

Quand on parle de retour à l’emploi et de formation, la préparation ne doit pas être négligée. De ce fait, nos services ont mis en place des ateliers qui ont remporté un vif succès : les ATELIERS « TECHNIQUES DE RECHERCHE d’EMPLOI » et « OFFRES D’EMPLOIS ET FORMATIONS », en collaboration avec le Pôle Emploi. A noter que les agents de la MJCS ont contribué à l’organisation du Village Régional de l’emploi, qui a eu lieu en novembre 2012.

STATISTIQUES RELATIVES

D’autres initiatives à caractère social sont à souligner. L’atelier « BAYO

A LA FREQUENTATION DE LA MJCS

ON NWEL, POU BA 2013 BA LAN » (décembre 2012) a été une oppor

EN 2012

tunité pour les 10 bénéficiaires de sortir de leur isolement, faciliter

l’échange et le lien social à travers une activité manuelle. Il ne s’agit là que d’une première étape ! En 2013, l’équipe de la MJCS se concentrera sur la mise en place de groupes de travail sur le développement de l’estime de soi, un élément essentiel dans l’insertion sociale et professionnelle de tout individu.

Sur la période 2013/2014, le calendrier est chargé avec un fort accent mis sur la création de débouchés ! Mise en œuvre des emplois d’avenir, constitution d’un portefeuille de demandeurs d’emploi et d’employeurs, application des clauses sociales d’insertion aux

marchés publics passés par la Ville, mise en place du tutorat individualisé et accompagnement à la définition du projet d’avenir des engagés de Service Civique sont autant d’actions phares qui seront bientôt menées.

LE SOUTIEN RENFORCÉ AUX ACTEURS DE LA VIE LOCALE

Avant 2008, on notait un très net recul de la pratique des activités sportives et culturelle à PetitBourg. Cela résultait notamment du manque d’accompagnement financier des associations. Depuis le montant global des subventions (hors subventions exceptionnelles) allouées a presque doublé et le nombre d’activités nouvelles a progressé.

l’activité par des actions simples mais ciblées : mise en place de formations en direction des dirigeants et des bénévoles associatifs, accompagnement des projets des associations, accompagnement et soutien aux initiatives citoyennes, accueil et renseignement des publics à la recherche d’informations sur les associations, aide et conseil à la création de nouvelles associations, constitution d’un fonds documentaire à destination des associations, prêt de matériels communaux, gestion optimisée des salles municipales mises à disposition gracieusement...

D’autres actions visent à accroître la visibilité des associations. L’annuaire en ligne est mis à jour régulièrement sur le site internet de la Ville. Chaque année, le Village des Associations accueille près de 600 visiteurs à la recherche d’une activité. Enfin, les associations participent à l’animation de la Cité par une présence régulière sur les manifestations et des opérations ponctuelles comme « Danses dans la Ville » (initiations gratuites).

Avec plus de 100 000 euros accordés chaque année aux associations sportives, la Ville se présente comme un partenaire incontournable pour ces dernières. Quotidiennement, elle leur permet de bénéficier de ses moyens humains et matériels.

Pas moins de 12 agents sont chargés de l’entretien et de la préparation des terrains. Le palais des Sports Laura FLESSEL dispose d’une équipe presqu’équivalente pour la mise en place des installations et l’organisation des manifestations sportives et culturelles. 4 agents éducateurs sportifs interviennent en renfort dans écoles et en renfort dans les pour les disciplines suivantes : football, escrime, athlétisme, tennis et volleyball.

La phase I de la mise en place des contrats d’objectifs concernera plus particulièrement les clubs sportifs. Aussi, en 2012, les travaux du groupe de pilote composé d’élus, de techniciens de la ville et des acteurs associatifs a abouti à la définition d’une méthodologie tenant compte de plusieurs critères

d’attribution pour l’octroi des subventions.

Enfin, la collectivité offre un accompagnement de qualité aux organisateurs de manifes tations sportives d’envergure parmi lesquelles le Tournoi international de judo, le Gala de Boxe, les Journées sportives scolaires, le Tournoi de football de l’ADECS, la course « Les 10 kilomètres de PetitBourg », la fête du basket, les Rondes Vertes, le Tour Cycliste de la Guadeloupe, le Tour de la Guadeloupe en Voile Traditionnelle ou encore, la KARUJET.

LA VALORISATION DU PATRIMOINE CULTUREL COMME FER DE LANCE

PetitBourg accueille chaque année, de nombreuses manifestations culturelles sur ses principaux sites : palais des sports Laura FLESSEL, place de la Mairie, églises, plage de Viard. Tout comme sur le volet sportif, elle met un point d’honneur à accompagner les organisateurs afin que leurs événements (FEMI, Festival de Gospel, Festival d’Humour etc) qui servent aussi d'outils de valorisation de notre territoire.

Les associations culturelles bénéficient également du fort soutien de la collectivité. Environ 50 000 euros sont investis chaque année pour assurer le dynamisme et l’animation du territoire via leurs actions. La pratique d’activités culturelles nouvelles est encouragée. C’est ainsi que l’Ecole de Musique et de Danse et l’école de Théâtre ont vu le jour. Enfin, une étude est en cours pour la réhabilitation de Vernou

DES PROJETS POUR ANIMER LA VIE LOCALE 

Destinées à être implantées sur tout le territoire, les infrastructures sportives et de loisirs qui seront construites répondent à un vrai besoin de la population et à des problématiques de développement et de rayonnement comme le golf. 

LE COMPLEXE DE TENNIS LA BASE NAUTIQUE D’AVIRON

DE COLIN A POINTE A BACCHUS

LE PROJET DE GOLF

À CAFÉIÈRE

PetitBourg dispose de nombreux atouts pour s’affirmer comme une destination golfique de 1er plan. Situé au lieu dit Caféière, ce projet s’organisera en trois pôles majeurs : 1 pôle académique de golf, 1 pôle parcours de golf de 18 trous et 1 pôle hôtelier. Il permettra la création d'une centaine d'emplois. 

REPONDRE AUX EXIGENCES DU QUOTIDIEN

LA FUTURE PISCINE

AU STADE MUNICIPAL

CONSEIL MUNICIPAL SPECIAL I JUIN 2013

DES LIEUX DE VIE DANS LES QUARTIERS

Développer des équipements publics dans les quartiers et créer des espaces d’échanges pour la population sont les objectifs poursuivit par la Municipalité. Tous ces projets seront mis en chantier sur la période 20132015.

LE SQUARE

LE PARC URBAIN

D’ARNOUVILLE

DE SAINTJEAN

LES MAISONS DE QUARTIER

CONSTRUIRE

le PETITBOURG

de demain !

VIVRE DANS UN ENVIRONNEMENT PRÉSERVÉ ET SÛR

2013 est l’Année des Quartiers. Dans ce cadre, l’une des actions phares de la collectivité mise en place par la Ville est le Concours de Fleurissement, organisé en collaboration avec l’Office de Tourisme. Et pour cause, dès 2009, les plantations, l’entretien des espaces verts publics (environ 22ha), le fauchage et l’élagage ont réellement été pris en compte. Pour l’essentiel, les missions d’entretien et d’embellissement sont dévolues à des jeunes en chantiers d’insertion ou en mission de service civique, encadrés par les agents de la Commune.

En ce qui concerne le fleurissement, nous avons aujourd’hui près d’une vingtaine de sites fleuris, dont notamment la rue Félix EBOUE  la montée vers Morne Bourg  les abords de la ravine onze heures les abords du cimetière de Blonde  la rue SCHOELCHER entre la station d’essence et l’école mixte 2 les abords de l’abri bus à Dubos  le parc de la mairie  la place de l’église  le site de Courbaril. En 2013, nous prévoyons le traitement d’une dizaine de sites à savoir, des bâtiments communaux (archives communales, CCAS, parc de la police etc), le cimetière de Blonde, des routes et rondpoints.

La Ville de PetitBourg a ajouté une corde à son arc avec le design floral. Elle a opté pour une décoration florale sur toutes ses manifestations, afin de mettre en valeur son côté « Ville Verte ». Deux fois par mois, à raison d’ateliers d’initiation de deux heures, une dizaine de passionnés de la décoration florale se réunissent à la salle SaintJean sous la houlette de l’Office de tourisme et du designer de la Ville. L’Office en collaboration avec la Ville, a exporté le savoir vert de la commune au travers du design floral sur deux manifestations majeures qui ont lieu à Paris, le salon de la randonnée et le salon Top Résa.

Depuis le 1er janvier 2012, le service de collecte des ordures ménagères et des encombrants est géré directement par la COMMUNAUTÉ D’AGGLOMÉRATION DU NORD BASSETERRE. L’année dernière, la collecte sélective en apport volontaire a permis de récupérer 345 tonnes de déchets. Ce chiffre est en baisse de 0.6 % par rapport à 2011. Mais des efforts sont faits pour améliorer les résultats notamment par le biais de collaboration avec l’association JMAS dans le cadre de la mise en œuvre d’opérations de sensibilisation au tri. Une brigade verte doit être mise en place par la CANBT. Après l’inauguration de la déchetterie mobile communautaire, à l’instar de Deshaies et du Lamentin, PetitBourg aura également sa propre déchetterie. Elle sera implantée à Roujol.

CONSTRUIRE LE PETITBOURG DE DEMAIN

CONSEIL MUNICIPAL SPECIAL I JUIN 2013

Des efforts particuliers ont été menés en matière de sécurité et de lutte contre l’incivisme. La coopération renforcée entre la police municipale et la gendarmerie a permis de répondre aux problèmes d’insécurité qui se posent sur notre territoire et de mettre en place un véritable dispositif de prévention des actes de violence et de délinquance.

Malgré le sentiment d’insécurité que peuvent ressentir certains habitants, force est de constater que les statistiques de la Gendarmerie Nationale sont plutôt bonnes à PetitBourg. Cela est du aussi à la mise en place de dispositifs spécifiques et adaptés telles que l’OPERATION TRANQUILLITE VACANCES (O.T.V.). Le service de la Police Municipale offre à la population qui le demande une surveillance des habitations et des commerces durant l’absence des propriétaires ou locataires et ce, durant toute l’année. Par ailleurs, plusieurs actions ont été menées au Centre Commercial de Bellevue conjointement avec les services de la Gendarmerie. Lors des manifestations, des plans de sécurité renforcés sont mis en place.

Afin d’avoir une idée exacte des autres actions à mettre en œuvre, par l’intermédiaire du Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance, la Ville mène actuellement une étude sur la tranquillité publique dans les quartiers et zones résidentielles. Bientôt, une annexe de Police ouvrira ses portes à Prise d’Eau afin de mieux répondre aux besoins et aux attentes de la population. Le poste du Bourg sera quant à lui, totalement réaménagé d’ici 2 ans.

Assainissement pluvial et création de trottoirs chemin des Assainissement et reprise d'accotement chemin de Lamothe
hauts de Morne Bourg Assainissement et d'accotement à Bel Air Desrozières
Assainissement pluvial à Caféière Assainissement et d'accotement bétonné chemin de La
Stabilisation des accotements Bandonnée.

Travaux de réfection de chaussée

Réfection route des immortelles à Poirier Réfection voirie parking enseignant école Prise d'eau
Réfection route de la Générale des Eaux Réfection rte de Ffrench
Réfection route de la rivière à Bois Sergent Réfection route Grippière entre RD51 et RD23
Réfection route du lotissement de la Lézarde Réfection de voies agricoles à Nesty (Caféière) et chemin
Réfection route de la rivière à Duquerry transversal de Duquerry
Réfection chemin de Gropiot Tavaux programmés
Réfection parking résidence courbaril Réfection voirie Allée des Orchidées à Arnouville Est
Aménagement parking garage municipal Réfection route de Mahaut
Réfection route de Fontarabie Réfection route de l'atelier de Matouba

La mise à niveau et la construction d’équipements publics passe par la mise en œuvre d’une politique audacieuse d’aménagement et de développement de PetitBourg.

Tour d’horizon de l’état d’avancement des grands projets de la Collectivité :

EN COURS DE REALISATION

EN COURS D’ETUDES ET/OU EN ATTENTE D’AUTORISATION

D’autres projets devraient également entrer en phase opérationnelle dans les prochains mois : l’extension local associatif de Carrère, la salle polyvalente de fond Tivoli, le pavillon de la ville, l’extension des locaux de la Police municipale, les squares d’Arnouville et de Pointe à Bacchus, le centre multi accueil petite enfance. Certains s’inscrivent dans une logique de long terme. C’est par exemple le cas du projet d’extension du haut débit sur tout le territoire. La procédure est enclenchée.

LA PROBLÉMATIQUE DU TRANSPORT A TROUVÉ RÉPONSE

Le samedi 22 juin, la COMMUNAUTÉ D’AGGLOMÉRATION DU NORD BASSETERRE a déployé son nouveau réseau de transports en commun, mettant ainsi fin à des années de galère pour les usagers. Avec la « CORNICHE D’OR », nom du réseau, c’est une nouvelle gestion des déplacements urbains qui se met en place.

En ce qui concerne PetitBourg, grâce à la régularité des rotations, vous pouvez vivre votre ville et vous déplacer en toute liberté même en sections, en empruntant les 5 lignes du réseau qui la desservent.

 La ligne P1 relie les quartiers de Montebello et Carrère au centre bourg et à PointeàPitre, 
 La ligne P2 relie les quartiers de Bellevue, Grande Savane, Duquerry et Morne Bourg au bourg de PetitBourg
 La ligne P3 relie Prise d’Eau à PointeàPitre via Barbotteau, Hauteurs Lézarde et Colin, 
 La ligne P4 relie Barbotteau à PointeàPitre via Tabanon, Grippière et Daubin. 
 La ligne LP1 relie Lamentin à PetitBourg via les Hauts de Petit Bourg.

LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE EN LIGNE DE MIRE

Les nombreux projets de la Ville ont pour finalité d’encourager le développement économique et touristique de PetitBourg. Ils créeront de nombreuses possibilités de débouchés en termes d’emplois directs et indirects. De quoi permettre aux générations futures d’envisager l’avenir avec plus de sérénité.

UN POTENTIEL VERT VALORISÉ

Dans le registre du soutien des activités liées à la terre, la Ville de PetitBourg se montre volontaire bien que cette compétence soit dévolue au Conseil Régional. L’amélioration des voies d’accès agricoles, le Jaden Péyi Ti Bou, le Marché Agricole du Nord BasseTerre et la présence des maraîchers et exploitants agricoles sur des manifestations telles que la t a Gwozey sont autant d’illustrations de l’engagement de le Municipalité pour ce secteur.

Fidèle à sa logique de long terme, la Collectivité souhaite dans le cadre du projet de renouvellement urbain du centre bourg, implanter un marché. En collaboration avec la CANBT, elle accompagne également les porteurs de projet par l’intermédiaire du programme LEADER qui vise à faire des territoires ruraux des pôles d’activité et de vie. Ce dispositif permet de soutenir financièrement les actions innovantes s'inscrivant dans cette stratégie.

TOURISME : POUR UN DÉVELOPPEMENT DURABLE

L’Office de Tourisme de la Ville de PetitBourg (OTVPB) travaille à la valorisation du patrimoine vert de PetitBourg afin de la positionner comme un territoire de référence en la matière. A cet effet, la jeune association a créé 5 circuits touristiques et mis en place des rallyes pour faire découvrir aux locaux et aux touristes, les richesses de la commune.

Par ailleurs, l’OTVPB élabore actuellement une brochure sur la thématique des randonnées à PetitBourg et travaille à la mise en place d’un guichet d’accueil mutualisé entre l’Office et le Parc National de la Guadeloupe au sein de la Maison de la Forêt (route de la Traversée, aux Mamelles).

L’Office intègrera bientôt de nouveaux locaux, à Sarrault. En effet, le bâtiment

du futur syndicat d’initiative est en cours de construction. Pour l’heure, le travail

de maillage continue ! Avec le Pass tiBou, la structure a innové en offrant un

guide permettant aux visiteurs et résidents d’avoir toutes les informations pratiques

du territoire, les animations, ainsi que la possibilité de bénéficier de réductions et

avantages chez tous ses partenaires.

UNE DYNAMIQUE COMMERCIALE À IMPULSER

Côté développement commercial, PetitBourg n’est pas en reste. Le boom de la zone de Colin en fait aujourd’hui, une alternative rêvée à Jarry. Une pépinière d’entreprises sera construite par la CANBT et sera un outil complémentaire au Fonds d’Aide au Développement destiné aux porteurs de projet.

D’autres projets contribuent aussi à son attractivité : l’aménagement du littoral jusqu’à la Pointe à Bacchus où seront installés des snacks, restaurants et de petites échoppes, la réhabilitation du Bourg, le projet de construction du port multi activités et de golf mais aussi, la requalification du Centre commercial de Bellevue.

CONSEIL MUNICIPAL SPECIAL I JUIN 2013