Interdiction de déplacement des supporters

L'interdiction de déplacement est une mesure administrative visant à éviter des violences à l'occasion d'un match. Elle concerne le déplacement individuel ou collectif des supporters d'une équipe sportive sur les lieux de la rencontre sportive. Elle peut s'appliquer au sein d'un même département ou sur tout le territoire français.

De quoi s'agit-il ?

La mesure vise à interdire le déplacement de supporters entre plusieurs endroits partout en France. Par exemple, le déplacement de supporters entre Lyon et Paris.

L'interdiction peut viser plusieurs villes ou départements partout en France.

La présence de supporters dans les aéroports, ports ou gares peut également être interdite.

L'interdiction de déplacement dans toute la France est une mesure prise par le ministre de l'intérieur. Elle prend la forme d'un arrêté.

L'interdiction porte sur un match précis avec des risques de violences entre les groupes de supporters impliqués.

Les faits ayant motivé la décision sont indiqués dans l'arrêté.

Personnes visées

L'interdiction de déplacement est une mesure collective contre tous les supporters d'une équipe désignée.

Ils sont identifiés, car ils se réclament de cette équipe ou agissent comme tels (port d'écharpes, maillots...).

Contrôle

La police et la gendarmerie sont chargées d'appliquer l'interdiction dans les lieux définis.

Durée

L'interdiction de déplacement est prise pour une courte période, généralement le jour du match visé.

Recours

Vous pouvez contester la mesure d'interdiction de déplacement en effectuant un référé devant le Conseil d’État .

Sanctions

En cas de violation de l'interdiction, vous risquez 6 mois de prison, 30 000 € d'amende et 1 an d'interdiction de stade.

De quoi s'agit-il ?

La mesure vise à interdire l'accès à des lieux définis dans le département aux supporters d'une équipe définie.

L'interdiction de déplacement dans un même département est une mesure prise par le préfet (le préfet de police, à Paris). Elle prend la forme d'un arrêté.

L'interdiction peut concerner l'accès à certains quartiers (centre-ville, abords du stade) ou au stade dans lequel le match a lieu.

Le préfet peut aussi encadrer la vente de billets aux supporters en déplacement et/ou leur imposer un moyen de transport et un itinéraire jusqu'au stade.

L'interdiction porte sur un match précis avec des risques de violences entre les groupes de supporters impliqués

Les faits ayant motivé la décision sont indiqués dans l'arrêté.

Personnes visées

L'interdiction de déplacement est une mesure collective contre tous les supporters d'une équipe désignée.

Ils sont identifiés, car ils se réclament de cette équipe ou agissent comme tels (port d'écharpes, maillots...).

Contrôle

La police et la gendarmerie sont chargées d'appliquer l'interdiction dans le département.

Durée

L'interdiction de déplacement est prise pour une courte période, généralement le jour du match visé.

Recours

Vous pouvez contester la mesure d'interdiction de déplacement en effectuant un référé devant le tribunal administratif .

Sanctions

En cas de violation de l'interdiction, vous risquez 6 mois de prison, 30 000 € d'amende et 1 an d'interdiction de stade.

Et aussi sur service-public.fr

Où s'informer ?

  • Préfecture
    Pour obtenir des informations sur une interdiction de déplacement
    Ministère chargé de l'intérieur
  • Préfecture de police de Paris
    À Paris : pour obtenir des informations sur une interdiction de déplacement

Textes de référence

Pour en savoir plus

2009–2020 © Mairie de Petit-Bourg | Tous droits réservés | Par : IPEOS I-Solutions

Projet cofinancé par Région Guadeloupe L'Europe s'engage en Guadeloupe